Laisser tomber le maquillage : Des chercheurs vous donnent une bonne raison de le faire

D’éminents psychologues se sont, durant de longues années, penchés sur la question de la beauté féminine pour en comprendre les réels mécanismes. Suite à diverses expérimentations, les psychologues se sont rendu compte que l’attirance que ressent un homme envers une femme, n’a strictement rien à voir avec son maquillage, ou encore sa manière de se vêtir.

 » Nous sommes donc en droit de se demander qu’est-ce qui motive les femmes à toujours dépenser plus dans les cosmétiques ainsi que dans les vêtements.

Les psychologues ont pour coutume de dire: « lorsqu’un homme regarde une femme, il la voit nue. »

Pourquoi les femmes aiment se maquiller?

En réalité, il est apparu que parmi les facteurs de motivation des femmes accrocs au shopping, il y a le besoin de s’intégrer au groupe auquel elles s’identifient. Et en ce sens, les stars et les actrices connues, jouent largement le rôle de celles qui donnent le « La » en matière d’apparence. C’est donc dans un besoin de ressembler à celles qui ont réussi, et pour exprimer leur besoin de « réussir », ou leur réussite (peu importe) que la plupart des femmes se conforment aux codes esthétiques de la société dans laquelle elles évoluent. En outre si les hommes ne sont pas sensibles aux artifices des cosmétiques, les femmes entre elles si, dans une logique concurrentielle entre elles, les femmes cherchent à devenir les plus belles des femmes de leur entourage immédiat. L’engouement qu’elle créent favorise l’intérêt d’un éventuel homme désiré.

Le besoin de changement

Outre le besoin de s’identifier à groupe auquel elles sentent appartenir, il s’avère que le changement de look, est un réel bienfait pour les les femmes. Surtout durant la période ou l’accoutumance au nouveau look ne s’est pas encore exprimée (en général deux ou trois jours après ledit changement). Ce changement est interprété par le cerveau, comme un nouveau mélange des cartes, et la garantie qu’il apporte à la femme concernée l’accès à des opportunités qui jusque là demeuraient inaccessibles. Ceci se vérifie, malheureusement. Le fait que le premier jugement que l’on a sur une personne dépend de son aspect, il sera plus facile de saisir de nouvelles opportunités simplement en changeant d’apparence. Ce besoin de changement, consciemment ou pas s’inscrit donc systématiquement dans une logique de la sexualité, telle qu’elle a été décrite par Sigmund Freud dans sa deuxième topique.

Une pratique à la dérive

En ce sens, les psychologues tirent la sonnette d’alarme. Le mécanisme d’intégration ayant bien été compris, il suffit de pousser celles qui sont sur le devant de la scène à changer leur manière d’être, pour qu’au bout de deux ou trois générations les choses finissent par changer. Le risque est de tomber dans le ridicule de la mode. La créativité dans le domaine de la mode, poussent certaines femmes à se vêtir de manière assez ridicule sans s’en rendre compte. En exagérant notamment les critères de l’esthétique. Ce qui à l’origine était un soutien à la beauté, est devenu la beauté.

À la base, il est vrai, les cosmétiques et les différents vêtements tendance ont étés créés dans une optique purement sexuelle de séduction de l’autre genre, il présentent l’avantage de cacher les défauts des femmes et de mettre en avant les aspects de leur apparence qui sont à leur avantage. Mais les experts se sont rapidement rendu compte que les hommes fuyaient les femmes trop « artificielles ». Ils leur préféraient des femmes plus naturelles, plus authentiques, quitte à ce que leurs défauts soient visibles. Mais le principal responsable de la persistance de ces standards esthétiques, n’est autre que le marketing, à grand renfort de photos retouchées.

Les femmes finissent peu à peu par s’éloigner de la véritable attractivité et de la véritable beauté. Leurs critères esthétiques se trouvent être en total décalage par rapport à la réalité. Et surtout, elles finissent par adhérer inconsciemment à l’idée que la valeur d’une femme ne se mesure qu’à son bonnet de poitrine. Ce qui est bien entendu totalement erroné.

Une récente étude statistique a clairement démontrée que les femmes qui étaient le plus équilibrées dans leur vie sexuelle, sont justement les femmes qui ne se portent pas trop sur le maquillage ou sur les vêtements un peu trop voyants. Celles qui se reconnaissent dans ce type de description, auront beaucoup de relations, mais toutes très courte et aucune ne sera durable.

C’est parfaitement logique, une femme que l’on voit de loin a plus tendance à attirer les regards et donc les convoitises. En ce sens, elle aura plus d’opportunités pour tromper son compagnon. Les hommes voient dans les femmes visibles, des bombes à retardement qui les tromperont à la première occasion. Elle arrive vite en général, cette première occasion.

Images: vietonique / Mademoiselle Parfum, blog beauté et lifestyle

Add Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.