Les bordéliques sont t-il des gens plus heureux que les autres ?

Les bordéliques sont t-il des gens plus heureux que les autres ?

C’EST PROUVÉ, POUR ÊTRE HEUREUSE, SOYEZ BORDÉLIQUE !

Rassurez-vous, les gens bordéliques sont des gens heureux !

Depuis notre tendre enfance, on a appris qu’il fallait bien ranger sa chambre et ne jamais laisser trainer ses affaires parce que…oui, parce que quoi au juste ? On a omis de nous expliquer pourquoi est-ce si important d’avoir un chez soi ou notre chambre toujours bien rangée avec tous nos affaires là où il faut, cela signifie qu’en fait il n’y a aucune raison ou loi qui nous oblige à faire des efforts pour que tout dans l’ordre. Quelle révélation !

En plus, on nous fait culpabiliser et ce, même si on atteint un âge où l’on ne peut être puni si notre chambre est bordélique mais on aura toujours à faire avec les remarques que notre mère en visite ne pourra s’empêcher de faire ou nos copines les plus méthodiques qui font même des mimiques désapprobateurs face au spectacle qui s’offre à leurs yeux quand elles viennent nous voir.

Par ailleurs, depuis que Marie Stewart and co a commencé à parler des tiroirs de rangements, des meubles de rangements, des boîtes à rangements…ranger, ranger et ranger ! Pourquoi une telle obsession pour le rangement ?

Au moins maintenant, elle va se calmer quand elle apprend que selon une théorie qui nous vient de l’auteure Jennifer McCartney : les gens dites bordéliques seraient beaucoup plus créatives et intelligentes que le reste du commun des mortels (à savoir les gens super bien à cheval sur le rangement).

Etonnant n’est-ce pas ?

L’auteure prouve ses dires en se basant sur une étude de l’université du Minnesota qui date de 2013 et qui assure que les personnes dites « bordéliques » sont plus propices à êtres heureuses que les autres, soient les personnes non bordéliques.

Il est vrai que les preuves données par l’étude ne sont pas super explicites ni super fiables néanmoins, Jennifer McCartney explique que les mérites du lâcher prise sont très importants et qu’ils nous rendraient la vie beaucoup plus facile.

Dans son ouvrage « pro-bazar’ l’auteur suggère que le rangement excessif nous « coincerait dans des manies répétitives et peu épanouissantes » et elle explique après que le fait de ranger n’a aucun pouvoir sur notre épanouissement mais qu’au contraire, il nous déprime car on se met la pression en nous forçant !

Ce n’est vraiment pas bête et s’applique à bien d’autres choses du quotidien d’ailleurs, car quand on s’oblige on n’est vraiment pas super enthousiaste à l’idée de ce que l’on doit faire.

Ainsi le lâcher prise est une façon de nous débarrasser du stress qu’engendre certains actes comme le fait de « devoir » faire ceci ou cela ! Si nous n’avons pas envie, on n’a pas à nous forcer pardi !

Pour résumer, la canadienne a partagé une merveilleuse citation du philosophe américain Ralph Waldo Emerson qui dit : « Être soi-même dans un monde qui cherche en permanence à vous transformer est le plus grand accomplissement. »

Cela trouve tout son sens en effet ! Pour décrypter au cas où, quand on essaie d’être à l’image de ceci ou cela et que les changements qui doivent se faire naturellement nous sont imposés, alors on cesse d’être heureux parce que l’on sombre à ce moment dans le conformisme.

Par conséquent, une fois que l’on se rend compte que l’on n’est pas heureux ou satisfait que ce soit en rangeant ou en faisant n’importe quelle activité qui ne nous sied pas, alors il ne fait pas se rendre malheureux !

L’essentiel c’est d’être heureux alors bordélique ou pas, peu importe !

No comments yet. Be the first one to leave a thought.
Leave a comment

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.